Le Maroc a décidé des mesures immédiates suite aux déclarations de Ban Ki-moon

آخر تحديث : الخميس 17 مارس 2016 - 9:53 صباحًا
maroc hebdo

Suite aux déclarations inacceptables du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et à ses agissements inadmissibles durant sa récente visite dans la région, le Gouvernement du Royaume du Maroc a décidé les mesures immédiates suivantes, à savoir une réduction significative, dans les jours qui viennent, d’une grande partie de la composante civile et plus particulièrement le segment politique de la MINURSO, l’annulation de la contribution volontaire qu’accorde le Maroc au fonctionnement de la MINURSO et l’examen des modalités de retrait des contingents marocains engagés dans les Opérations de Maintien de la Paix.

« Le Royaume du Maroc se réserve le droit légitime de recourir à d’autres mesures, qu’il pourrait être amené à prendre, pour défendre, dans le strict respect de la Charte des Nations Unies, ses intérêts supérieurs, sa souveraineté et son intégrité territoriale », souligne mardi un communiqué du ministère des Affaires étrangères et de la coopération.

De même source, on indique que « Sur Très Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI -que Dieu L’assiste le Ministre des Affaires Étrangères et de la Coopération, M. Salaheddine Mezouar s’est rendu, le 14 mars 2016, à New York, afin de rencontrer le Secrétaire Général des Nations Unies, M. Ban Ki-Moon.

A cette occasion, précise le communiqué, le Ministre a remis une lettre au Secrétaire Général « détaillant les protestations officielles du Gouvernement marocain au sujet de ses déclarations inacceptables et de ses agissements inadmissibles durant sa récente visite dans la région ».

Au cours de cet entretien, M. Mezouar a fait part au Secrétaire Général de « la dénonciation ferme et du rejet total par le Royaume du Maroc, son peuple marocain et l’ensemble de ses forces vives, de ses propos inadmissibles et de ses actions condamnables au sujet de la question du Sahara marocain, lors de sa récente visite en Algérie », ajoute-t-on.

Et d’insister: « Les autorités marocaines considèrent que de tels agissements sont incompatibles avec les responsabilités et la mission de Secrétaire général qui l’astreignent à un devoir d’objectivité et d’impartialité et au respect du référentiel établi par les organes de l’ONU ».

Il a été rappelé en particulier à M. Ban Ki-Moon que le terme « occupation » utilisé pour qualifier la présence du Maroc dans son Sahara est une « ineptie juridique et une erreur politique grave ». En effet, rappelle le communiqué, « aucune résolution du Conseil de Sécurité n’a utilisé une telle terminologie. L’emploi de cette référence constitue ainsi une insulte au peuple marocain et à une Nation qui a consenti de lourds sacrifices pour recouvrer progressivement son indépendance et défendu son intégrité territoriale ».

2016-03-17 2016-03-17
اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

اكتب ملاحظة صغيرة عن التعليقات المنشورة على موقعك (يمكنك إخفاء هذه الملاحظة من إعدادات التعليقات)

محمد الغازي