Cour des comptes: des ministres marocains dans l’oeil du cyclone

آخر تحديث : الثلاثاء 2 يناير 2018 - 4:09 مساءً
Larbi Alaoui

La Cour des comptes est en train d’achever la mouture finale d’un rapport global concernant 118 comptes confiés à des ministres et dont les montants ont été dépensés par des responsables financiers qui dépendaient de leur autorité.

Les ministres concernés craignent que ces dossiers ne soient confiés à la justice, révèle le quotidien Assabah de ce mardi 2 janvier 2018. Et si des preuves de dysfonctionnements ou d’autres manquements sont apportées, il n’est pas sûr que ce début d’année nouvelle soit clément avec lesdits ministres, aussi bien du gouvernement Benkirane que de celui d’El Othmani.

Des sources proches du journal affirment que parmi eux, il y en a qui ont déjà été débarqués du temps de Benkirane, alors que d’autres ministres ont subi la colère royale du fait des retards et dysfonctionnements qu’a connus le projet « Al Hoceima, phare de la Méditerranée ». Retards et dysfonctionnement, dans ce projet comme dans d’autres, qui ont eu comme dommages collatéraux les nombreuses manifestations et vives protestations des citoyens de différentes villes et régions, qui pointent les marginalisations constatées et le laissez-aller de responsables ayant failli à leurs missions.

La reddition des comptes pour tous ceux qui assument une responsabilité publique n’en est pas à son dernier mot. Et d’autres ministres des gouvernements Benkirane et El Othmani risquent d’en faire les frais en 2018. Le leitmotiv « Au suivant, de celui qu’on  suivait! », de Jacques Brel, n’a pas fini d’être fredonné dans nos murs!

غير معروف
administrator

2018-01-02 2018-01-02
اترك تعليقاً

لن يتم نشر عنوان بريدك الإلكتروني. الحقول الإلزامية مشار إليها بـ *


شروط التعليق :

عدم الإساءة للكاتب أو للأشخاص أو للمقدسات أو مهاجمة الأديان أو الذات الالهية. والابتعاد عن التحريض الطائفي والعنصري والشتائم.

اكتب ملاحظة صغيرة عن التعليقات المنشورة على موقعك (يمكنك إخفاء هذه الملاحظة من إعدادات التعليقات)

administrator